Accueil

L’AMHE du Maine est une association de pratique des Arts Martiaux Historiques Européens.

Notre pratique cherche à être la plus réaliste et historique possible. Pour cela nous nous basons sur des sources historiques (traités de combats médiévaux et iconographies) que nous nous employons à interpréter.
Notre objectif principal est la maîtrise de ces techniques de combat médiéval et nullement le spectacle.

Nous nous entraînons chaque semaine. A partir de janvier nous serons le lundi soir de 18h30 à 20h30 à la salle de l’Oiselière, 144 rue d’Isaac, au Mans.

D’autres entraînements sont prévus à l’extérieur (pour les plus courageux.euses) à l’Arche de la Nature, parking les Granges, de l’autre coté de la structure en cordes rouge (tenez vous informé de nos activités sur notre page facebook : AMHE du Maine – Escrime Médiévale Historique).

Les entraînements d’Arts Martiaux Historiques Européens sont ouverts à toutes et tous (age minimum 13 ans), n’hésitez pas à nous contacter pour nous rejoindre ou pour tout renseignement.

Nous sommes affiliée à la FFAMHE (Fédération Française des Arts Martiaux Historiques Européens) et deux de nos membres sont des instructeurs attestés.

Quelques conseils des anciens à celui qui veut apprendre :

—————————————

“Jeune chevalier, [...] cultive les qualités chevaleresques, et étudie cet art qui te glorifie afin de remplir honorablement ton devoir à la guerre.
Lutte bien et manie [...] la lance, la pique, l’épée et le braquemart. Frappe dedans durement, submerge-le : touche ou bien laisse courir le coup. Car les sages détestent celui qui se laisse acculer. Tu dois saisir ceci : tous les arts ont une longueur et une mesure.”

Avant-propos du reccueil de Sigmund Ringeck daté vers 1440 – Traduction ARDAMHE

—————————————

“Car l’estoc et la taille ne sont victorieux que lorsqu’ils vont au plus court et au plus sûr, autant que possible. Cela est le cas lorsque cette escrime juste ne se mêle pas de questions d’esthétique et de spectaculaire, au contraire de ces gens qui perdent leur temps à brasser de l’air. Ainsi, trouve-t-on encore certains maîtres à danser qui disent avoir inventé et découvert par eux-mêmes un art nouveau, et prétendent aussi que l’art du combat s’améliore et se complète de jour en jour. Toutefois, je voudrais bien voir un homme qui inventât et pratiquât un coup ou une technique qui ne fît pas déjà partie de l’art de Liechtenauer.”

Extrait du MS. 3227a daté vers 1400 – Traduction ARDAMHE

Les commentaires sont fermés.